mardi , 24 novembre 2020
Accueil » Actu & Buzz » La fille illégitime du prince Charles aura-t-elle droit à un héritage ?

La fille illégitime du prince Charles aura-t-elle droit à un héritage ?

Gros chamboulement dans la principauté monégasque !
La justice a reconnu le 1er octobre que Delphine Boël était bien la fille du roi Albert II.
L’avocat de Delphine a publié dans un communiqué officiel, les informations suivantes:
“La cour confirme notamment que le roi Albert II est son père et qu’elle portera désormais le nom patronymique de Saxe-Cobourg. Ses autres demandes visant à ce qu’elle soit traitée sur le même pied que ses frères et sa soeur ont également été satisfaites. Elle se réjouit de cette décision qui met fin à une longue procédure, douloureuse pour elle et sa famille. Une victoire judiciaire ne remplacera jamais l’amour d’un père, mais offre un sentiment de justice, renforcé encore par le fait que nombre d’enfants qui ont traversé les mêmes épreuves pourront y trouver la force de les affronter”.
“Quand la justice m’a donné raison, ça m’a vraiment soulagée parce que ça veut dire que toutes ces années c’était du vrai, c’était pour des bonnes raisons. On m’a donné raison donc je vais être la même mais, à l’intérieur de moi, je me sentirai beaucoup mieux, beaucoup plus heureuse, libre” a déclaré Delphine Boël lors d’une conférence de presse le lundi 5 octobre.
Delphine Boël est donc reconnue comme étant princesse de Belgique et altesse royale, ainsi que ses deux enfants, Joséphine et Oscar. Néanmoins, la princesse Delphine ne pourra pas accéder au trône et elle n’a pas droit à une dotation: “Delphine n’a pas l’intention d’abandonner son métier d’artiste pour se mettre au service de la Couronne, c’est cela qui l’empêche de demander une dotation et d’entrer en ligne de succession au trône, où elle serait très loin de toute façon” précise son avocat avant d’ajouter “(son) titre de princesse n’a de valeur à ses yeux que parce qu’il prouve qu’elle n’est pas considérée comme une enfant d’Albert II au rabais. Elle est heureuse que son existence soit pleinement reconnue et entend ne pas mélanger les genres, ne pas utiliser son titre à des fins personnelles. Elle signe ses œuvres Delphine et rien ne changera. Son prénom lui suffit ».
Et gros point positif pour elle également: elle aura droit à sa part d’héritage. Et ça se compte en millions d’euros. Les avocats d’Albert II ont trois mois pour se pourvoir en cassation.
source: closer

A propos de Jay

Sur Petitjournal.fr on adore écrire tout et n'importe quoi. Retrouvez-nous en live sur twitter !

2 commentaires

  1. Mais quel article de m…de ;-)))
    Le titre parle de “fille illégitime du prince Charles” ((UK), la phrase suivante de la principauté monégasque, et la fin du Royaume de Belgique. Il avait bu, votre journaliste ? Trop drôle

  2. Charles ou Albert ? Pile ou face ? Hihi !!!

Laisser un commentaire