jeudi , 23 mai 2019
Accueil » Actu & Buzz » Notre Dame de Paris: Les plus grands événements depuis sa construction !

Notre Dame de Paris: Les plus grands événements depuis sa construction !

La cathédrale Notre-Dame de Paris n’est pas la plus grande, la plus haute, ni la plus ancienne. Et pourtant, au fil des siècles, elle a accueilli de grands événements marquants l’histoire de la France, depuis sa construction, au XIIe siècle. Elle est devenue un lieu de communion et de rassemblement. Popularisée grâce au roman de Victor Hugo en 1831, Notre Dame est dans le cœur des Français depuis toujours. Voici un retour sur les événements les plus importants :

> Le mariage d’Henri IV avec Marguerite de Valois:

Le 18 août 1572, Henri de Navarre, se marie avec Marguerite de Valois, sœur catholique du roi de France, à Notre-Dame de Paris. Ce mariage était considéré comme un geste fort de réconciliation. Mais Henri IV, protestant, ne peut entrer dans l’église pour participer à la messe de mariage et recevra donc la bénédiction sur le parvis.

> Le Sacre de Napoléon Ier :

Le 2 décembre 1804, Napoléon Ier organise la cérémonie religieuse de son sacre dans la cathédrale de Notre-Dame. Celle-ci est célébrée par le pape Pie VII et dure près de cinq heures. Ce grand moment fut immortalisé par le peintre Jacques-Louis David dans deux grandes peintures aujourd’hui célèbres : le Sacre de Napoléon et la Distribution des aigles.

> La Libération de Paris, en 1944

la libération de Paris commence près du parvis avec la révolte de la préfecture de police, continue avec l’arrivée à un jet de pierre, devant l’Hôtel de Ville, le 24 août 1944, des blindés du capitaine Dronne montés par des républicains espagnols, et trouve son apothéose avec le Te Deum et la Marseillaise jouée plein jeu par l’orgue de la cathédrale en présence du général de Gaulle entouré des chefs de la France libre et de la Résistance. Au moment d’entrer, des tireurs des toits prennent la foule pour cible et, dit-on, le Général est l’un des seuls à rester debout, avant de pénétrer d’un pas lent sous la nef.

> L’enterrement de Charles de Gaulle, en 1970:

Même si le général de Gaulle ne voulait pas de cérémonie pour son enterrement, qui a eu lieu dans son village à Colombey les deux églises, une messe a été célébrée à Notre Dame.
Le glas a sonné dans de nombreuses églises de France et une cérémonie eut lieu à Notre-Dame avec la présence de nombreux chefs d’États (le président des États-Unis Nixon), des ministres (Madame Indira Gandhi Premier ministre en Inde).
Alors que le général de Gaulle avait demandé « Seules, les Armées françaises pourront participer officiellement, en tant que telles ; mais leur participation devra être de dimension très modeste, sans musiques, ni fanfares, ni sonneries.
Aucun discours ne devra être prononcé, ni à l’Église ni ailleurs. Pas d’oraison funèbre au Parlement. Aucun emplacement réservé pendant la cérémonie, sinon à ma famille, à mes Compagnons membres de l’ordre de la Libération, au Conseil municipal de Colombey. Les hommes et femmes de France et d’autres pays du monde pourront, s’ils le désirent, faire à ma mémoire l’honneur d’accompagner mon corps jusque sa dernière demeure. Mais c’est dans le silence que je souhaite qu’il y soit conduit.
Je déclare refuser d’avance toute distinction, promotion, dignité, citation, décoration, qu’elle soit française ou étrangère. Si l’une quelconque m’était décernée, ce serait en violation de mes dernières volontés.  » dans son testament.

A propos de Jay

Sur Petitjournal.fr on adore écrire tout et n'importe quoi. Retrouvez-nous en live sur twitter !

Laisser un commentaire